Member of the U.S. National Academy of Sciences

 

 

Isabelle Peretz was elected International Member of the U.S. National Academy of Sciences 

 

Prix du Québec 2020

Isabelle Peretz est lauréate de Prix du Québec 2020 pour ses contributions scientifiques exceptionnelles

 

Woman of Distinction

 

 

 

 

 

ISABELLE PERETZ is the Laureate of 2020 Women of Distinction Award – Research and Innovation.

 

Isabelle Peretz on Radio-Canada

The virtues of music in pandemic, according to Isabelle Peretz. Posted on January 24, 2021 (the interview is in French)

     

 

De nouveaux arrivants apprennent le français à l’aide de chansons à Montréal

”Le choeur des bienvenus” is an experimental choir group in Montreal that helps newcomers learn about Quebec culture and French through song.

 

The rehearsals are held in French and the only requirement is that participants must be at a beginner level. 

 

City News

By Erin Seize

Posted March 22, 2024 11:07 am.

Last Updated March 23, 2024 6:32 pm.

 

 

Chœur des bienvenus: choir of newcomers for enhancing integration and communication

 

 

With partial support of SSHRC Singwell 2024

Sharing music with new immigrants:

connecting through song

Canada has long prided itself on being a welcoming society, yet our current methods for integrating new immigrants into our communities often fall short. As a solution, we propose group singing as an enjoyable approach that not only addresses communication barriers but also fosters integration and promotes overall well-being.

Group singing provides a mean to create a more harmonious future – both literally and figuratively.

Choeur des bienvenus
Previous slide
Next slide

Témoignages

Liu, 26 janvier 2024

« Depuis la petite enfance, j’ai toujours chanté, chanté dans la chorale d’enfants à l’église. Quand j’étais heureux et triste, une chanson ou un air m’apportait toujours beaucoup de joie, mais avec le déménagement au Canada et en lien avec tous les événements en Ukraine, mon cœur s’est tu, je ne pouvais pas chanter, il me semblait que toutes les mélodies que je connaissais sont restées là et il n’y a plus de musique. Ensuite, Olya m’a invité à la chorale que vous avez organisée et c’est devenu un énorme cadeau pour moi. Chaque fois que j’attends le cours avec impatience, grâce à cela, j’ai retrouvé ma voix. Ma prononciation française s’améliore et il est devenu plus facile pour moi de comprendre les mots en français. Tiphaine sélectionne des œuvres très intéressantes, analyse avec nous le texte, raconte l’histoire de l’œuvre et l’intention artistique. J’ai l’impression que chaque personne qui participe à l’organisation y met son âme et une énorme part d’émotions positives. Je suis très heureux de pouvoir suivre ces cours.Cordialement, Liu »

Erin Seize, 23 janvier 2024

J’ai été référée à vous par Roman. Il a participé à un programme de musique de 8 semaines à l’UQAM l’année dernière pour l’aider à apprendre le français. Il a immigré à Montréal il y a peu de temps, en novembre 2022, et il a beaucoup apprécié le programme. 

 

Roman m’a dit qu’apprendre le français à travers des chansons d’artistes comme Les Cowboys Fringants et Jean-Pierre Ferland était très amusant et que c’était une façon unique d’améliorer son français. Je pense vraiment que cela pourrait être une belle histoire à partager. 

Current research questions:

La musique adoucit les mœurs, dit le proverbe populaire. Platon qualifiait même la musique de médecine de l’âme. Ces intuitions flirtant avec la pensée magique, ont récemment été consolidées en une véritable connaissance. On sait aujourd’hui que la musique réduit le stress et l’anxiété. Elle atténue la douleur et libère des molécules de plaisir. En ces temps d’isolement, est-ce que la musique devient un besoin essentiel?

Rencontre virtuelle du 8 avril 2021 avec Robert Zatorre, Sonia Lupien, Mathieu Roy, Isabelle Peretz, et animée par Sophie-Andrée Blondin.

 

Visionnez la vidéo ici

musique_besoin_essentiel

 

Le 26 mars 2020

Spécialiste de l’étude du «cerveau musical», Isabelle Peretz partage avec nous quelques idées pratiques en lien avec la musique afin de mieux vivre le confinement.

La musique adoucit les mœurs, dit le proverbe populaire. Isabelle Peretz, professeure au Département de psychologie de l’Université de Montréal, en sait quelque chose! Elle a consacré sa carrière à l’étude du «cerveau musical», notamment au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son, le BRAMS, qu’elle a co-fondé et où elle s’attache entre autres à démontrer les bienfaits de la musique sur le cerveau. «La musique réduit le stress et l’anxiété. Elle atténue la douleur et libère des molécules de plaisir. C’est prouvé scientifiquement. Alors, pourquoi s’en priver?» demande-t-elle.

csm_20200326_peretz-isabelle_06792e4772
En ces temps d’isolement préventif, celle qui est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurocognition de la musique a accepté de partager avec nous ces quelques iées.

1. Engagez un musicien local en ligne pour vous donner des cours ou jouer avec vous.

Les musiciens ont besoin de vous! Engagez-les, en ligne, pour vous donner des cours ou pour jouer avec vous. Ils vous le rendront bien! Faire de la musique avec quelqu’un est en effet bien supérieur à l’écoute de la musique pour faire fonctionner ses méninges et libérer des hormones de récompense

2. Envoyez à vos aînés une liste d’écoute des succès de leur jeunesse, quand ils avaient 15-20 ans.

En ces temps de pandémie, il est important de garder le lien avec nos aînés. Envoyez-leur une liste d’écoute des succès de leur jeunesse et insérez-y des danses pour les inciter à bouger. La musique est efficace pour contrer la solitude et raviver les mémoires.

3. Dansez

N’hésitez pas à danser. Pour bouger, certes, mais aussi pour coordonner les mouvements de tout le corps.

4. Faites de la musique dehors (en respectant, bien sûr, les mesures de distanciation sociale).

Chers musiciens et chères musiciennes, nous avons besoin de vous! Faites chanter, danser, taper des pieds et des mains vos voisins de balcon à balcon, et récoltez leur bonheur. Offrez-leur vos séances d’exercice aussi. Profitez de ce public captif. Les beaux jours s’en viennent. Rien de tel que la musique en direct pour se sentir socialement unis! Le ralliement social est la raison d’être de la musique. Danser, chanter, jouer ensemble produit inconsciemment un esprit de corps..

5. Utilisez ou apprenez à utiliser la musique comme automédication.

La musique a un grand pouvoir sur nos émotions. Elle nous stimule lors de l’activité physique, nous aide à ressentir et à amplifier nos émotions. Imaginez un film sans bande musicale!

6. Mettez de la musique pour rendre vos corvées ménagères plus divertissantes.

La musique distrait et divertit. Par exemple, quand on effectue des tâches ménagères, elle peut réduire le bruit ambiant. Attention cependant au dosage. Trop de stimulation peut en effet être nuisible à la concentration.

Services

7. Soyez généreux et partagez la musique!

La musique rend altruiste, délie les langues et facilite l’affiliation au groupe. Ce partage est universel et s’applique à tous et à toutes, peu importe l’âge et quelle que soit la langue ou la culture.

Besoin d’une pause musicale?

Afin de nous aider à mieux vivre la période actuelle, la Faculté de musique de l’UdeM diffuse, sur sa page Facebook, des captations de concerts passés. Vous pouvez notamment y trouver Le concert dont vous êtes le héros, de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM), qui avait été capté par Radio-Canada en 2015.